Génie civil pour vous Génie civil pour vous
If you are looking for a civil engineer, contact us now
recent

Les dernières tendances

recent
random
Chargement ...

Coffrages pour les ouvrages

Coffrages pour les ouvrages

Une propriété cruciale du béton est son aptitude à prendre la forme dans laquelle on le coule lorsqu’il est encore à l’état frais. Pour réaliser un ouvrage qui prend une forme bien définie il faut faire un bon coffrage en premier temps avant de passer à couler le béton.

Coffrages pour les ouvrages

            Figure : Coulage de béton (coulage d’une dalle).            

C’est quoi un coffrage ?

Le coffrage est une structure temporaire en bois ou en acier ou d'autres matériau dans laquelle on coule le béton afin qu'il prenne la forme souhaitée et qu'il soit protégé durant le temps de séchage. Une fois le béton consolidé et sa stabilité assurée, le coffrage ou moule est enlevé. Certains coffrages sont utilisés à plusieurs reprises, d'autres ne servent qu'une fois.

Le rôle du coffrage :

Le coffrage sert à contenir le béton tout au long de sa prise et jusqu’à son complet durcissement. Il a pour utilité de faciliter la réalisation d’ouvrages en béton, qu’ils soient de forme traditionnelle ou originale, afin d’obtenir une surface lisse, régulière, solide et propre.

Le coffrage d’un bâtiment

Figure : Le coffrage d’un bâtiment.

Les différents types de coffrage :

Sur chantier, le coffrage est l’outil essentiel en matière de réalisation d’ouvrages en béton en vue de leur donner leurs formes définitives. Le coffrage a beaucoup évolué ces dernières années pour mieux s’adapter à des besoins de plus en plus complexes aux spécificités des chantiers et à la diversité des exigences techniques et architecturales, pour cela il existe plusieurs types de coffrages :

  Coffrage en bois :

Le bois est le matériau le plus utilisé pour la réalisation de coffrages traditionnels. Il est économique, sciable etc…, ce qui permet de réaliser facilement toutes formes de moules.

Coffrage en bois

Figure : Coffrage en bois (coffrage d’escalier).

  Coffrage métallique :

Ce type de coffrage est largement utilisé dans le bâtiment, le moule en acier permet de réaliser des ouvrages répétitifs (voiles, planchers, poteaux, poutres, mur de soutènement, etc).

Il permet de rationaliser la mise en œuvre du béton et d’optimiser les cycles de coffrage/décoffrage.

Coffrage métallique
Figure : Coffrage métallique (coffrage et coulage de poteau).

Le moule métallique permet de réaliser des ouvrages avec des parements de très bonne qualité, pour peu qu’il soit bien entretenu et bien préparé (nettoyage et huilage soigné).

  Coffrage en plastique :

Le plastique est utilisé pour réaliser des moules modulaires de petites dimensions pour réaliser les murs, les poteaux, les poutres, etc…

Coffrage en plastique
Figure : Coffrage en plastiques.

Les coffrages en plastiques sont faciles à assembler, ainsi ils sont parfaitement adaptés aux petits chantiers car ils sont facilement manipulables à la main sans engin de manutention.

  Coffrage mixte bois métal :

Il est composé d’une ossature métal (aluminium ou acier) et d’une face coffrante en panneaux de contreplaqué de coffrage.

Coffrage mixte bois métal

Figure : Coffrage mixte (bois-métal).

Ce moule est modulaire et dispose d’une grande souplesse d’assemblage. Ce type de coffrage est léger, et aussi manuportable voire nécessite un petit engin de levage pour être mis en place.

  Coffrage en carton :

Ce type de coffrage facile d’utilisation, il donne de bons résultats. La plupart de temps, il est utilisé sur des poteaux cylindriques mais il revient plus cher que les autres types de coffrages, et ne pouvant être utilisé qu’une seule fois.

Coffrage en carton

Figure : Coffrage en carton.

Les caractéristiques principales d’un bon coffrage :

Pour dire qu’un coffrage est de très bonne qualité, il faut avoir les caractéristiques suivantes :

  Permettre d’obtenir la forme souhaitée pour satisfaire en particulier les exigences architecturales.

  Être suffisamment rigides et stables pour supporter la poussée appliquée par le béton à l’état frais, sans se déformer y compris pendant la phase de vibration et assurer le maintien du béton jusqu’à sa prise et son durcissement.

  Être stables pour garantir la sécurité sur le chantier.

  Être étanches pour éviter les fuites de laitance.

Le matériel nécessaire à la réalisation du coffrage :

Pour optimiser l’ensemble des opérations sur un chantier, il est conseillé de choisir le matériel de coffrage le plus adapté au projet en question. Ainsi, il sera plus facile de faire avancer les travaux et de gagner du temps sur les différentes tâches. Pour les principaux outils nécessaires à la réalisation du coffrage sont :

  Étaiements.

  Échafaudage

  D’un niveau à bulle pour vérifier les niveaux du coffrage.

  Serre joint maçon.

Les étapes de réalisation un bon coffrage (exemple d’un coffrage en bois) :

Pour réaliser un bon coffrage (en bois), il faut suivre les étapes suivantes :

Première étape : Pour préparer un bon coffrage, il faut bien le nettoyer à l’intérieure de ce dernier soit par l’eau ou bien par l’air comprimée pour sécher, le coffrage doit être totalement propre si non les propriétés du béton vont modifier, est donc un béton de mauvaise qualité.

Deuxième étape : C’est la saturation par l’eau à l’intérieur des parois (qui sont au contact avec le béton) avant de faire le coulage, parce que les parois normales (planches en bois) possèdent une grande capacité d’absorber une partie de l’eau du béton ‘’ s’appelle la capillarité’’, alors ça va donner un béton fissuré.

Troisième étape : C’est l’application des produits spéciaux (huile) sur les parois, cette opération s’appelle ‘’huile de démoulage’’, pour principe que les parois ne coulent pas avec le béton ce qui facilite le décoffrage.

Les étapes de réalisation un bon coffrage
Figure : Application d’huile sur les parois.

Il faut faire attention aussi sur la partie inférieure de coffrage, parce que cette partie pose beaucoup de problèmes surtout le problème de ségrégation, et pour les éviter il vaut mieux d’ajouter le mortier de temps en temps lors de coulage de béton.

ségrégation

Figure : Mélange de béton et mortier pour éviter le problème de ségrégation, ainsi les fuites de laitance.

Dernière étape : C’est le nettoyage les planches en bois après le coulage et durcissement de béton, pour pouvoir les utiliser le plus longtemps possible.








عن الكاتب

Génie civil

Commentaires


À PROPOS

Si vous aimez le contenu de notre blog, nous espérons rester en contact ، Entrez simplement votre email pour vous abonner à l'e-mail express du blog et recevoir les nouvelles mises à jour Blog d'abordً D'abord ، Vous pouvez également envoyer un message en cliquant sur le bouton adjacent ...

Tous les droits réservés

Génie civil pour vous